La ruine planifiée de la plage de Sainte-Luce-sur-Mer se poursuit de plus belle en ce printemps 2021.

Selon certaines rumeurs de grands bouleversements attentent à nouveau la plage de Sainte-Luce-sur-Mer en cette fin de printemps 2021

 

Le nouveau plan directeur d’aménagement de la municipalité prévoit même  la disparition de stationnements pour répondre à la nouvelle réalité concoctée en catimini par la sécurité civile visant dans un premier temps un nouvel ajout de matériel à la recharge de 2014. 

 

En effet d’après les rumeurs une montagne de galets dépassant même la hauteur du mur serait déversé  en tout impunité environnementale sur tout ce qui reste de la berme artificielle créée  de 2014.

 

Les autorités semblent penser à terme contrer ainsi les immersions. Sainte-Luce sert à nouveau de laboratoire pour une démarche qui sera impossible à reproduire ailleurs sans y engouffrer des sommes délirantes. Et les chances de succès sont plutôt minces car on devra alors constamment rajouter du matériel. Une lutte sans merci contre une nature qui a toujours jusqu’à maintenant réussit à déjouer les plans les plus audacieux des ingénieurs 

 

Ailleurs on reculera les bâtiments et installations pour laissez la mer reprendre une place d’équilibre sans outre mesure ce qui laissera la rive comme elle devrait être c’est à dire à son état le plus  naturelle possible.

 

C’est ainsi que la ruine de la plage de Sainte-Luce se poursuit sans même en informer adéquatement la population.

 

Et dire qu’une partie de la facture va être à nouveau envoyée aux contribuables de la municipalité de Sainte-Luce qui assisteront à la destruction à bas prix de leur principale attraction touristique.

 

Et qui s’est soucié des milliers de coquillages morts en décembre 2014 après que les pluies et les marées ont alors délavé les matériaux de la berme artificielle qui avaient, en toute vraisemblance, emmagasinés  des toxines pendant des milliers d’années avant que quelqu’un les déterrent  au grand jour et transportés à l’air libre sur la plage de Sainte-Luce?

 

Nous n’avons eu vent d’aucun rapport à ce sujet.

 

Alors que des millions de dollars sont dépensés ailleurs pour restaurer d’anciennes plages, nous, nous devons nous contenter d’un projet pilote qui à terme ruinera complètement la baie entière de Sainte-Luce-sur-Mer, une des seule plage de sable fin baignable en été lorsque la marée remonte sur un lit de mer chauffé au soleil et accessible au publique et qui bénéficie d’un microclimat sur pratiquement toute sa longueur. 

 

Notre Rocher Percé à nous c’est la plage de Sainte-Luce et son sable fin qui était présent depuis des millénaires. 

 

À Percé les autorités ont rajouté des galets sur des galets.

Malgré les travaux de restauration entrepris depuis plusieurs années Percé  bénéficie toujours de plages magnifiques accessibles et baignables à chaque extrémité de son territoire l’eau y étant plus chaude qu’à Percé même.

 

Comme le démontre des générations de baigneurs, la plage de Sainte-Luce-sur-Mer est de loin la plage la plus fréquentée de tout ce secteur du Bas-St-Laurent.

 

À Sainte-Luce les autorités veulent à nouveau rajouter du galet sur notre beau sable fin.

 

C’est révoltant et inacceptable.

Et cela se fait au mépris de toute la population Mitissienne et Rimousquoise qui profitent de ce milieu naturel en famille depuis  des générations.

 

Jacques Tremblay

Sainte-Luce, Qc