Réunion du conseil municipal du 5 janvier 2015

Budget suite

Le budget 2015 est revenu sur le sujet lors de la dernière réunion du conseil municipale de Sainte-Luce tenue lundi le 5 janvier 2014.
Le lendemain de cette assemblée, j'ai constaté que le document de présentation du budget 2015 qui nous avait été fourni lors de la réunion extraordinaire du 15 décembre 2014 a quelques différences par rapport à la présentation du budget 2015 paru quelques jours plus tard dans le Coquesillon du mois de décembre 2014. En effet des précisions ont été rajoutées dans le tableau des comparaisons des budgets 2012-2013-2014-2015 au niveau de la conciliation à des fins fiscales vis à vis l'année 2014 où 2 nombres ont été rajoutés pour nous permettre, enfin, de comprendre qu'au budget 2014 se rajoute un montant de 289 380$ au total des revenus de 3 383 524$ d'où le fameux revenu de 3 672 904$ utilisé par M. le maire pour arriver à une augmentation de "seulement"  2,4% (2,45% en réalité) soit, dit-il, l'équivalent de l'indice des prix à la consommation de 2014!!
Il semble qu'il faut que les citoyens de Sainte-Luce doivent se contenter des efforts faites par notre administration municipale eux qui, pour la plupart, n'aurons cette année pour augmentation que  celles des tarifs dans tous les domaines de la vie courante. C'est avec ce même genre de sensibilité que les administrateurs des hôpitaux et des commissions scolaires et les politiciens ont géré le Québec depuis plus de 20 ans avec le résultat que nous subissons maintenant. Pourtant  l'occasion était belle cette année pour le maintient du taux de la taxe générale car la  municipalité s'attend à recevoir de nouveaux revenus supplémentaires de 184 773$ provenant du parc de la MRC de la Mitis. Il faut se rappeler que l'an passé nous avons subit une augmentation de 9% de cette même taxe qui est passée de 0,76$ du 100 $ d'évaluation à 0,8284$. Avec un taux à nouveau réajusté à 0,842$ pour 2015 on obtient une augmentation sur deux ans de 10,8% soit une moyenne de 5,4% par année pour les deux derniers budgets ce qui est très largement supérieure à l'inflation.
L'an passé M. le maire avait utilisé une autre méthode pour quantifier en terme de pourcentage l'augmentation du budget 2014 par rapport à 2013. En effet, il avait utilisé le total des revenus de 2013 et 2014 sans les affectations qui sont en gros des sommes d'argent récupérés des surplus accumulés.  C'est la bonne méthode si on veut comparer une année budgétaire avec une autre car les montants des affectations varient énormément d'une  année à l'autre. 
Donc le pourcentage d'augmentation du budget 2014 calculé par M. le maire était l'an passé de: 
3 383 524 $ - 3 272 747$ = 110 777$ et 110 777$ / 3 272 747 X 100 = 3,38%   
Si M. le maire avait utilisé pour 2015 la même méthode qu'il a utilisé pour 2014 il aurait obtenu comme pourcentage d'augmentation:
3 561 433$ - 3 383 524$ = 177 909$ et 177 909$ / 3 383 524$ X 100 =
5,26% soit un nombre largement supérieur au 2,45% promis par M. le maire au troisième paragraphe de sa présentation budgétaire 2015. Pourquoi avoir changé sa méthode de calcul? Poser la question c'est comme y répondre. 5,26% c'est pas mal moins beau que 2,45%.
Avec la nouvelle méthode utilisée en 2015 par M. le maire on ne peut pas comparer le pourcentage d'augmentation des budgets 2013-2014 qui a été publié dans le budget 2014 avec le pourcentage d'augmentation des budgets 2014-2015 qui a été publié dans le budget 2015. Ce serait comparer des pommes avec des oranges. Avec une augmentation de 5,26% du budget pour 2015 le conseil municipal aurait pu facilement envisager le maintient du taux de la taxe générale de 2014 pour 2015 et soulager les contribuables qui sont drôlement sollicités par les temps qui courent. Et puis, est-il approprié de se procurer une nouvelle rétrocaveuse à 175 000$ cette année ? Si je compare à ce que j'ai vu sur internet ça me paraît beaucoup trop cher. On nous dit que l'autre machine aurait 20 ans d'usage. Ce n'est pas très vieux pour ce genre de machinerie qui nécessite de toute façon des entretiens réguliers.
Pour une petite municipalité comme Sainte-Luce ça commence à faire beaucoup de nouvelles machineries qui sont achetées depuis seulement quelques années. Depuis 2012 le budget a augmenté de près de 20% soit environ 5% par année. Quel contribuable a eu une augmentation de 5% de ses revenus à chacune de ses 4 dernières années?
La présentation des revenus avec des nombres négatifs me rend extrêmement perplexe. D'autant plus qu'il est indiqué vis à vis certaine ligne du budget qu'un nombre déficitaire devrait apparaître entre parenthèses. Ça ressemble beaucoup à du "pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué". De plus, lors de la présentation du 15 décembre 2014 aucun chiffre comparatifs de l'année précédente n'apparaissait  dans la description plus détaillé du budget. C'est vraiment pas facile pour le simple citoyen de se faire une idée d'autant plus que lorsqu'on interroge le DG il ne se gène pas pour essayer de nous intimider en indiquant qu'il n'est pas pour donner un cours de comptabilité. À l'assemblée du lundi 5 janvier 2015 j'ai interrogé M. le maire à savoir comment l'administration municipale s'y prenait pour attribuer de façon équitable les contrats en bas de 25 000$ qui ne sont pas assujettis à des appels d'offres. Par exemple y a t-il une liste des entrepreneurs régionaux susceptibles d'être appelés à tour de rôle afin de s'assurer d'une certaine équité?  On m'a dit que non, qu'ils connaissaient les entreprises de la région et qu'ils font une rotation des entrepreneurs en fonction de la machinerie nécessaire. La loi n'oblige pas d'aller en appel d'offre pour des contrats en bas de 25 000$  cependant il m'apparaît tout à fait justifié d'exiger un mécanisme de gestion de la distribution de ces contrats afin de s'assurer que des entrepreneurs régionaux ne se sentent pas, disons, un peu trop souvent oubliés. 
Cette année nous avons droit à de nouvelles dépenses. En effet 
M. le maire a décidé faire déneiger la promenade de la mer cette année. Comme la municipalité s'y est pris un peu tard, une croute de glace dure s'est formée avec la neige ce qui a nécessité un tracteur pour en arriver à bout.  Le hic c'est que l'engin nous apparaît extrêmement pesant pour la structure de la promenade qui est maintenant construite en  madriers non supportés sur toute leur longueur comme en fait foi le son creux que l'on entend lorsqu'on marche sur la promenade. M. le maire, qui a assisté à la manœuvre sur la promenade,  a affirmé d'emblée à l'assemblée du 5 janvier 2015 que la promenade était capable de supporter cette nouvelle charge. Lorsque je lui ai montré la photo de l'engin en question M. le maire ne savait pas quel en était le poids. Difficile de prétendre qu'une structure est capable de supporter une charge quand on ne connaît pas la charge en question. On nous avait dit qu'il tel engin pouvait peser jusqu'à 10 tonnes avec sa pelle chargée. Après recherche sur internet un tracteur un Komat'su WA 100M-5 pèserait 7,14 tonnes et possèderait avec sa pelle une capacité de charge statique jusqu'à 3,79 tonnes mais je ne sais pas s'il s'agit exactement du même modèle. M. le maire est supposé nous revenir là dessus à la prochaine réunion quoi qu'il nous invite à attendre au printemps pour vérifier si la structure de la promenade a tenu le coup. À la lumière des informations plutôt vague fournies le 15 décembre 2014 à la réunion du conseil municipal, vous annonce que j'ai fait personnellement le 19 décembre 2014 une demande au Ministère des Affaires Municipales pour faire faire une révision du budget 2015 déposé par le conseil municipal. Il est à noter qu'à ce moment je n'avais pas la version plus détaillée du budget qui a été publiée dans le Coquesillon de décembre 2014.
 
 
 
 
 
 
État consolidé de la situation financière
Où en sommes nous ?