Fin de l'article.
C'est sûr que si M. le maire avait mis son gravillon l'automne dernier, la moitié de celui-ci serait déjà parti
avec la moitié de sa berme artificielle. En effet d'après les mesures que j'ai prises depuis le début de l'enrochement massif de cet automne, environ 50% du matériel déposé à l'automne à été dispersé sur la plage et ce d'Est en Ouest comme le fait foi la plus grande présence de gros graviers et de pierres beaucoup plus apparents tous le long du 2.5 km de plage malgré le fait qu'aucune tempête d'automne comme celles de 2005 et 2010 ne se soient manifestées.